• Partagez

Contacter notre crèche

05 65 47 07 89 05 65 47 07 89 05 65 59 92 59 05 65 70 10 58 05 65 68 05 43 09 53 16 30 55

Les bébés signeurs, apprendre à communiquer autrement

Equipes formée au langage des signes pour favoriser la communication préverbale avec les bébés

    Les premiers signes commencent vers 8 - 9 mois. Par exemple, un bébé peut commencer à tourner ses poignets lorsque l'on chante "Les petites marionnettes". A nous en tant qu'adulte d'accompagner la gestuelle avec la parole. La comptine devient alors encore plus captivante pour l'enfant.

    Dans la vie de tous les jours, on utilise des signes par "automatisme" : "viens", "chut", oui et non avec la tête,... A la crèche, nous avons décidé de mettre en place les signes progressivement. Le but n'est pas de signer tout ce que l'on exprime mais des mots clés de la vie quotidienne accessibles aux enfants. On commencera notamment à aborder les notions de politesse ("s'il te plaît", "merci"). Le geste souligne le mot. Cette aide à la communication doit générer moins de pleurs et de frustrations dans le quotidien puisque l'enfant arrive à se faire comprendre.

Bébé signes

La formation des équipes

    Les associations " Bébés fais-moi signe" et " F'anim" sont venues former les équipes des micro-crèches de Sébazac, Druelle et Sainte-Radegonde pendant plusieurs matinées à l’utilisation d’une soixantaine de signes et à la façon de se placer dans l’espace. Cette formation va se généraliser progressivement sur les sites plus récents tels que Olemps et Rodez.
    Les professionnelles utilisent des phrases courtes et accompagnent le signe par des mots pour initier le langage.
Pour signer, elles se placent à la hauteur de bébé ce qui encourage la relation de confiance. 

Les bébés signeurs

    En chantant et en jouant, ces gestes, exprimés de façon ludique sont intégrés facilement par les enfants. Toutefois, certains n'en utiliseront pas. Ils 'approprieront les signes s'ils en ressentent le besoin.
Bébé manifestera plus facilement ses besoins, ses émotions et ses envies : j’ai faim, j’ai sommeil, j’ai peur, j’ai soif…
Cela diminue donc la frustration et les cris et pacifie les relations.
Enfin, le langage des signes permet aussi de développer la gestuelle donc la motricité des petits. 

Les échanges avec la famille

    Nous souhaitons réellement vous intégrer à ce projet qui nous tient à cœur. Chacun est libre d'y participer ou non. L'enfant est capable de s'adapter aux propositions qui lui sont faites dans ses divers lieux de vie. Les équipes se tiennent à votre disposition pour vous aider dans cette démarche et répondre à vos questions.


Si cette approche vous intéresse, vous pouvez vous renseigner également auprès de Fanny POUJOL par le biais de son association "F'anim": fanim@orange.fr , 06/87/32/19/52.